Le médecin d’origine indienne Anil Menon parmi les 10 astronautes choisis par la NASA pour une mission sur la Lune

Le médecin d’origine indienne Anil Menon, lieutenant-colonel de l’US Air Force, a été sélectionné par la NASA avec neuf autres personnes pour être astronautes lors de futures missions, a annoncé l’agence spatiale américaine.

Menon, 45 ans, est né et a grandi à Minneapolis, dans le Minnesota, d’immigrants ukrainiens et indiens.
Il a été le premier chirurgien de vol de SpaceX, contribuant à lancer les premiers humains de la société dans l’espace lors de la mission SpaceX Demo-2 de la NASA et mettant en place une organisation médicale pour soutenir le système humain lors de futures missions.

Dans un communiqué, la NASA a annoncé qu’elle avait choisi 10 nouveaux candidats astronautes parmi plus de 12 000 candidats pour représenter les États-Unis et travailler pour le bien de l’humanité dans l’espace.

L’administrateur de la NASA, Bill Nelson, a présenté les membres de la classe d’astronautes de 2021, la première nouvelle classe en quatre ans, lors d’un événement qui s’est déroulé lundi 6 décembre à Ellington Field, près du Johnson Space Center de la NASA à Houston.

“Aujourd’hui, nous accueillons 10 nouveaux explorateurs, 10 membres de la génération Artemis, la classe de candidats astronautes 2021 de la NASA “, a déclaré Nelson.

“Seul, chaque candidat a ‘l’étoffe’, mais ensemble, ils représentent le credo de notre pays : E pluribus unum – du plus grand nombre, un seul”, a-t-il déclaré.

Les candidats astronautes prendront leurs fonctions à Johnson en janvier 2022 pour commencer deux années d’entraînement.

La formation des candidats astronautes se divise en cinq grandes catégories : exploitation et maintenance des systèmes complexes de la station spatiale internationale, entraînement aux sorties dans l’espace, développement de compétences complexes en robotique, exploitation en toute sécurité d’un jet d’entraînement T-38 et apprentissage du russe.

À l’issue de cette formation, ils pourraient être affectés à des missions de recherche à bord de la station spatiale, à des lancements depuis le sol américain à bord de vaisseaux spatiaux construits par des entreprises commerciales, ainsi qu’à des missions dans l’espace lointain vers des destinations telles que la Lune à bord du vaisseau Orion et de la fusée Space Launch System de la NASA.

“Chacun de vous a des antécédents étonnants”, a déclaré aux candidats Pam Melroy, ancienne astronaute de la NASA et administratrice adjointe de la NASA. “Vous apportez la diversité sous tant de formes à notre corps d’astronautes et vous vous êtes engagés dans l’une des formes les plus élevées et les plus passionnantes du service public.”

Les candidats étaient des citoyens américains des 50 États, du district de Columbia et des territoires américains de Porto Rico, Guam, des îles Vierges et des îles Mariannes du Nord.

Pour la toute première fois, la NASA a exigé des candidats qu’ils soient titulaires d’une maîtrise dans un domaine STEM et a utilisé un outil d’évaluation en ligne. Les femmes et les hommes sélectionnés pour la nouvelle classe d’astronautes représentent la diversité de l’Amérique et les parcours professionnels qui peuvent mener à une place dans le corps des astronautes américains.

Menon a précédemment servi la NASA en tant que médecin de vol de l’équipage pour diverses expéditions emmenant des astronautes vers la station spatiale internationale.

Il pratique activement la médecine d’urgence et a suivi une formation en médecine de la nature et de l’espace.

En tant que médecin, il a été le premier intervenant lors du tremblement de terre de 2010 en Haïti, du tremblement de terre de 2015 au Népal et de l’accident du Reno Air Show de 2011.

Dans l’armée de l’air, Menon a soutenu la 45th Space Wing en tant que médecin de vol et la 173rd Fighter Wing, où il a effectué plus de 100 sorties en avion de chasse F-15 et transporté plus de 100 patients au sein de l’équipe de transport aérien de soins intensifs.

L’ingénieur aéronautique Sirisha Bandla est devenue en juillet la troisième femme d’origine indienne à voler dans l’espace après Kalpana Chawla et Sunita Williams.

Le commandant d’escadre Rakesh Sharma est le seul citoyen indien à avoir voyagé dans l’espace. L’ancien pilote de l’Indian Air Force a volé à bord du Soyouz T-11 le 3 avril 1984, dans le cadre du programme soviétique Interkosmos.


Leave a Comment