Un anneau géant mystérieux près de la Voie lactée pourrait être un reste de supernova intergalactique

Les astronomes viennent peut-être de tomber sur le premier cas connu de vestige de supernova intergalactique. L’équipe internationale d’experts a découvert un mystérieux anneau circulaire qui serait les restes d’une étoile ayant explosé. Ce phénomène géant en forme d’anneau, situé près de notre galaxie voisine, est qualifié de vestige de supernova “rebelle”. Nommé J0624-6948, il est situé dans le Grand Nuage de Magellan (LMC), une galaxie satellite de la Voie lactée. Les recherches ont été menées par le professeur Miroslav Filipovic de la faculté des sciences de l’université de Western Sydney.

L’Australian Square Kilometre Array Pathfinder (ASKAP) a été le premier à détecter J0624-6948. Ce radiotélescope de nouvelle génération est géré par le CSIRO et peut mesurer la portée d’objets sphériques de manière plus précise. Grâce à sa haute sensibilité, à son bon échantillonnage spatial et à sa large couverture, le télescope aide les chercheurs à acquérir une nouvelle perspective de l’univers.

Les scientifiques pensent que ce vestige de supernova pourrait provenir d’une étoile qui pourrait avoir jusqu’à 7 000 ans. Ils estiment que l’objet a entre 2200 et 7100 ans. L’objet a été initialement pris pour un Odd Radio Circle (ORC). Mais contrairement à un ORC, J0624-6948 a un indice spectral radio plus plat, n’est pas hébergé par une galaxie centrale et a une taille apparente plus grande. L’observation a été publiée comme une étude dans le journal Monthly Notice of the Royal Astronomical Society.

“Lorsque nous avons découvert cet objet radio presque parfaitement circulaire, nous avons pensé qu’il s’agissait d’un autre ORC (Odd Radio Circle), mais après nos observations supplémentaires, il est devenu clair que cet objet est beaucoup plus susceptible d’être quelque chose d’autre”, a déclaré Filipovic.

Les chercheurs envisagent plusieurs possibilités. Filipovic a ajouté : “L’explication la plus plausible est que l’objet est un reste de supernova intergalactique dû à l’explosion d’une étoile qui se trouvait dans la périphérie du Grand Nuage de Magellan et qui avait subi une supernova de type Ia à dégénérescence unique, ce qui implique l’explosion de deux étoiles en orbite l’une autour de l’autre.”

D’autres opinions sur cet objet sont qu’il pourrait être le vestige d’une “activité de super-éruption d’une étoile de la Voie lactée proche” ou qu’il pourrait s’avérer être un ORC plus grand et imprévu.

Leave a Comment