Les astronomes découvrent une planète 10 fois plus grande que Jupiter, en orbite autour d’une paire d’étoiles géantes.

Des astronomes ont découvert une planète géante 10 fois plus grosse que Jupiter, en orbite autour d’une paire d’étoiles massives et extrêmement chaudes, un environnement que l’on pensait auparavant trop inhospitalier pour la formation d’une planète. Les scientifiques ont nommé la planète “b Centauri (AB)b” ou “b Centauri b”. L’Observatoire européen austral (ESO), qui a photographié la planète depuis son Very Large Telescope dans le désert chilien, a déclaré que l’étoile double de type “B” “émet de grandes quantités de rayonnements ultraviolets et X de haute énergie, qui ont tous deux un fort impact sur le gaz environnant, ce qui devrait jouer contre la formation de planètes.”

Les étoiles et la planète se trouvent au centre d’un système solaire dans la constellation du Centaure. La b Centauri (AB) b est une exoplanète, une planète placée en dehors de notre système solaire. Les chercheurs ont déclaré que leurs résultats montrent que les planètes peuvent se former dans des systèmes stellaires beaucoup plus massifs que ce que les résultats précédents nous avaient fait croire. Sa taille 10 fois supérieure à celle de Jupiter en fait l’une des plus grosses planètes jamais découvertes. L’observatoire a également déclaré que l’orbite de la planète est “l’une des plus larges encore découvertes”, 100 fois plus grande que la distance entre Jupiter et le soleil. “Cette distance importante par rapport à la paire d’étoiles centrale pourrait être la clé de la survie de la planète”, a ajouté l’observatoire.

La découverte a été faite en juillet et a fait l’objet d’une publication officielle dans la revue Nature cette semaine. “Cette découverte remet en question les modèles existants de formation des planètes et des étoiles”, écrivent les chercheurs dans la revue scientifique.

“Cela change complètement l’image des étoiles massives comme hôtes de planètes”, a déclaré l’auteur principal de l’étude, Markus Janson, professeur d’astronomie à l’Université de Stockholm. “Les étoiles de type B sont généralement considérées comme des environnements assez destructeurs et dangereux, et l’on pensait qu’il serait extrêmement difficile de former de grandes planètes autour d’elles”, a déclaré Markus Janson.

Dans un courriel adressé à NBC News, Janson a déclaré que cette découverte l’avait incité, lui et ses collègues, à élargir leur étude – appelée BEAST – pour examiner 85 étoiles similaires.


Leave a Comment