Les astéroïdes qui se cachent à la vue de tous peuvent désormais être repérés grâce au nouvel algorithme THOR.

Un astéroïde est un morceau relativement petit de minéraux rocheux qui tourne autour du Soleil. Lorsqu’ils passent près de la Terre, on les appelle des astéroïdes proches de la Terre. La plupart de ces objets rocheux se trouvent en orbite dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais près de 1 400 d’entre eux ont été classés comme potentiellement dangereux pour la Terre, ce qui signifie que leur orbite et leur taille constituent une menace raisonnable pour notre sécurité. La plupart des astéroïdes qui entrent dans l’atmosphère terrestre ne résistent pas à la chaleur et se transforment en météorite avant de toucher la surface. Cependant, certains ne disparaissent pas complètement.

Il y a environ 65 millions d’années, un gros astéroïde est entré en collision avec la Terre et ce fut la fin de l’ère des dinosaures. Pas seulement eux, on pense qu’environ 75 % des animaux ont disparu soudainement à la suite de cet événement catastrophique. Après avoir pris conscience de la menace que représentent les astéroïdes pour notre survie, les chercheurs ont tenté d’étudier ces objets rocheux. Selon les chercheurs, la découverte et le suivi des astéroïdes sont la clé de la défense planétaire contre leurs impacts meurtriers.

Des chercheurs travaillant en étroite collaboration avec l’Université de Washington ont développé un nouvel algorithme – connu sous le nom de Tracklet-less Heliocentric Orbit Recovery, ou THOR – pour effectuer ce travail. Leur algorithme a maintenant prouvé son utilité, en détectant les premiers astéroïdes candidats, qui ont été confirmés par le Minor Planet Center de l’Union astronomique internationale.

L’Asteroid Institute, un programme de la Fondation B612, a utilisé THOR sur sa plateforme astrodynamique ADAM. Une carte complète du système solaire donne aux astronomes des informations essentielles à la fois pour la science et la défense planétaire.

Contrairement aux algorithmes actuels, THOR ne nécessite pas l’observation du ciel par le télescope pour pouvoir découvrir des astéroïdes, a déclaré la fondation.

Les chercheurs espèrent que le nouvel algorithme permettra de détecter davantage d’astéroïdes se cachant à la vue de tous. “Nous utilisons la puissance des calculs massifs pour permettre non seulement davantage de découvertes à partir des télescopes existants, mais aussi pour trouver et suivre des astéroïdes dans des images historiques du ciel qui étaient auparavant passées inaperçues parce qu’elles n’avaient jamais été destinées à la recherche d’astéroïdes”, a déclaré le directeur exécutif de l’Asteroid Institute, le Dr Ed Lu.

Leave a Comment